Professeur.e.s

MARCOS ANCELOVICI est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en Sociologie des conflits sociaux (CSCS), professeur au département de sociologie de l’UQAM et responsable du CRIC. Il travaille sur les mobilisations contre l’austérité et pour le droit au logement en Espagne ainsi que sur l’histoire et la transformation des manifestations de rue au Québec.

PHILIPPE BOUDREAU est professeur au département de sciences sociales du Collège Ahuntsic. Au doctorat, ses recherches ont porté sur l’évolution du rapport des mouvements sociaux à l’action politique depuis les années 1950; cette perspective historique met en lumière les modalités de développement d’une culture politique mouvementiste, notamment au travers des interactions entre le mouvement syndical, le mouvement des femmes et le mouvement communautaire autonome. Il s’intéresse également aux processus de politisation à l’œuvre dans le cadre du déploiement de la relation dialectique entre mouvements sociaux et institutions, relation marquée autant par des dynamiques contestataires que par un investissement dans les catégories politiques plus classiques.

PASCALE DUFOUR est professeure titulaire au département de science politique de l’Université de Montréal. Elle travaille sur les mouvements sociaux et l’action collective en perspective comparée (Canada, Europe). Elle est directrice du Centre de recherche sur les politiques et le développement social (CPDS) et directrice de la revue Politique et Sociétés. Elle est également membre de l’Observatoire sur les profilages (OSP). Ses projets de recherche actuels portent sur la construction des solidarités transnationales dans le cadre de la Marche mondiale des femmes (MMF) sur le thème de la souveraineté alimentaire ; la répression policière et judiciaire des mouvements de contestation et les fondements institutionnels des acteurs collectifs.

FRANCIS DUPUIS-DÉRI est professeur au département de science politique de l’UQAM et responsable du Groupe interdisciplinaire de recherche sur l’antiféminisme (GIRAF) associé à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) et au Réseau québécois en études féministes (RéQEF). Il est également membre de l’Observatoire sur les profilages (OSP). Il travaille sur le contre-mouvement antiféministe (en particulier le masculinisme), l’anarchisme, l’altermondialisme et la répression policière.

ANNA KRUZYNSKI, militante féministe libertaire, cherche à conjuguer changement social et travail intellectuel. Elle est professeure à l’École des affaires publiques et communautaires à l’Université Concordia. Elle s’intéresse au rôle des femmes dans l’action communautaire, aux pratiques militantes libertaires, (pro)féministes et queers radicales et aux processus économiques et politiques de transition vers une société post-capitaliste.

GENEVIÈVE PAGÉ, professeure au département de science politique de l’UQAM, travaille sur la circulation des idées et des concepts à travers les barrières linguistiques, culturelles et géographiques, de même qu’à l’appropriation et à la production des savoirs théoriques par les mouvements féministes.

RACHEL SARRASIN enseigne la science politique au Cégep Gérald-Godin et au Collège de Bois-de-Boulogne. Pour ses recherches doctorales, elle a travaillé sur la construction du mouvement antiautoritaire contemporain au Québec. Elle s’intéresse à la construction organisationnelle et identitaire des mouvements sociaux, notamment à la dynamique relationnelle entre acteurs politiques situés dans la sphère de l’action partisane et forces sociales contestataires au Québec.

.

Étudiant.e.s aux cycles supérieurs

GRÉGOIRE AUTIN (doctorat, sociologie, Université de Montréal)

JULIE BEAUCHAMP (maitrise, science politique, UQAM)

DINA BEBLAWI (doctorat, sociologie, UQAM)

ANDRÉANNE BÉLIVEAU-CÔTÉ (maitrise, science politique, UQAM)

INES BENESSAIAH (maitrise, sociologie, UQAM)

VINCENT BERGERON-GAUDIN (doctorat, science politique, Université de Montréal)

LAURENCE BERNIER-RENAUD (doctorat, science politique, UQAM)

MÉLISSA BLAIS (doctorat, sociologie, UQAM)

HUGO BONIN (doctorat, science politique, UQAM et Paris-IIIV)

NICOLAS BOURGOIS (maitrise, science politique, Université de Montréal)

ADELINE BRANTHONNE (doctorat, science politique, Université de Montréal)

CHARLES CARRIER-PLANTE (maitrise, sociologie, UQAM)

FRANÇOISE CHARNIGUET (maitrise, science politique, Université de Montréal)

LUC CHICOINE (doctorat, sociologie, UQAM)

MARIE-SOLEIL CHRÉTIEN (maitrise, science politique, UQAM)

TRISTAN CLAIRMONT (maitrise, science politique, UQAM)

SIMON PIERRE-COUTU (maitrise, science politique, Université de Montréal)

MARC-ANDRÉ CYR (doctorat, science politique, UQAM)

ISLAM AMINE DERRADJI (doctorat, science politique, Université de Montréal)

MARIE-LISE DRAPEAU-BISSON (maitrise, sociologie, UQAM)

SIMON DUCHESNE (maitrise, sociologie, UQAM)

FLORIE DUMAS-KEMP (maitrise, sociologie, UQAM)

JOËLLE DUSSAULT (maitrise, sociologie, UQAM)

RACHEL GAGNÉ (maitrise, science politique, UQAM)

NADIA HAJJI (doctorat, sociologie, UQAM)

ALIA HASSAN-COURNOL (maitrise, études internationales, Université de Montréal)

KIM JOLY (maitrise, science politique, UQAM)

LYNDA KHELIL (maitrise, science politique, UQAM)

ALEXIE LABELLE (doctorat, science politique, Université de Montréal)

MARION LEBOUCHER (doctorat, science politique, Université de Montréal)

SOPHIE LEBLANC VAN NESTE (postdoctorat, science politique, Université de Montréal)

DAVID L’ÉCUYER (maitrise, sociologie, UQAM)

ANTOINE MAZOT-OUDIN (doctorat, science politique, Université de Montréal)

HÉLOÏSE MICHAUD (doctorat, science politique, UQAM)

ANGELO MONTONI (sociologie, post-doctorat, UQAM)

ANAHI MORALES HUDON (postdoctorat, Center for Latin American and Caribbean Studies, UMass-Amherst)

MAXIME MOULIN (maitrise, science politique, UQAM)

LAURIE PABION (maitrise, science politique, Université de Montréal)

STÉFANIE PIER LEFEBVRE (maitrise, science politique, UQAM)

BENJAMIN PILLET (doctorat, science politique, UQAM)

ROSA PIRES (maitrise, science politique, UQAM)

MATHIEU ROY (maitrise, développement économique communautaire, sociologie et géographie, Université Concordia)

KATHERINE RUAULT (maitrise, science politique, UQAM)

MARION SIRIEIX (doctorat, sociologie, UQAM) 

DAVID TREMBLAY (maitrise, science politique, UQAM)

ANNE-MARIE VEILLETTE (maitrise, science politique, UQAM)

CLAUDIA VERGNOLLE (maitrise, science politique, UQAM)

ELENA WALDISPUELH (doctorat, science politique, Université de Montréal)

.

Chercheur.e.s associé.e.s

MONTSERRAT EMPERADOR BADIMON, Maitresse de conférence en science politique, Université Lumière Lyon 2.

Advertisements