SUBVERTIR LE POLITIQUE. Les mouvements sociaux autonomes contemporains
THE SUBVERSION OF POLITICS. Autonomous Social Movements Today

Vendredi 7 AVRIL 2017 
10h à 18h / UQAM, salle RM-160
niveau métro Berri-UQAM, pavillon R 

Colloque bilingue. Traduction offerte
Lieu accessible aux fauteuils roulants
Livre accessible gratuitement en ligne

Événement facebook ici

Il y a maintenant 20 ans, George Katsiaficas publiait le livre The Subversion of Politics: European Autonomous Social Movements and the Decolonization of Everyday Life (AK Press, 1997), qui présentait à la fois son expérience et son analyse du mouvement des «Autonomes» de Berlin ouest dans les années 1970-80. Ce mouvement, dans lequel G. Katsiaficas s’est plongé, se déployait hors des institutions officielles dans un vaste réseau de squats, véritable monde parallèle d’une contre-culture militante radicale. Cette contre-culture proposait de «décoloniser la vie quotidienne», pour reprendre une expression de l’École de Francfort et d’Herbert Marcuse, avec qui G. Katsiaficas a étudié. Fortement marqué par le féminisme et l’écologisme, le mouvement se mobilisait contre les néo-nazis et le racisme, l’énergie nucléaire et participait aux premiers contre-sommets internationaux.

Vingt ans plus tard et après nombre de mobilisations radicales, cet événement est une rencontre entre G. Katsiaficas et une dizaine de chercheur-e-s qui ont bien souvent, comme lui, une expérience militante, pour évaluer le bilan et l’avenir de l’autonomie politique. En plus d’offrir un retour sur l’Allemagne, et plus spécifiquement sur les féministes et les queers autonomes, des présentations proposeront de discuter du contexte québécois tandis que d’autres aborderont un ensemble de sujets et de thèmes liés à l’autonomie politique : les émotions, les Black Blocs (une tactique apparue chez les Autonomes allemands dans les années 1980), l’autonomie et les luttes autochtones, l’autonomie et le municipalisme libertaire, etc.

PROGRAMME DÉTAILLÉ

10h-10h15 : Mot de bienvenue 

10h15-11h : CONFÉRENCE D’OUVERTURE The Making of The Subversion of Politics
George Katsiaficas, Chonnam National University, Corée du Sud et Wentworth Institute of Technology, Boston

PANEL 1

11h-11h20 : Émeline Fourment, Sciences Po, Paris
Faraway, so close! Feminists and Autonomen within the radical left in contemporary Germany

11h20-11h40 : Rachel Sarrasin, Cégep Gérald Godin, Montréal
Designing Collective Autonomy: Dimensions of the Anti-Authoritarian Political Project in Quebec

11h40-12h : Anna Kruzynski, Université Concordia, Montréal
Autonomy in action in Montreal: from the Autonomous Social Center to Building 7

12h-12h30 : DISCUSSION

12h30-14h : DINER

PANEL 2

14h-14h20 : Jason del Gandio, Temple University, Philadelphie
The Desire for Autonomy: A Personal Narrative, of Sorts

14h20-14h40 : Marina Sitrin, SUNY-Delhi, New York
Affective Political Movements: Emotion, Trust and Care among the Autonomous and Self-Organized

14h40-15h : Francis Dupuis-Déri, UQAM, Montréal
Black Blocs: Rioting and the Eros Effect

15h-15h30 : DISCUSSION

15h30 – 15h45 : PAUSE

PANEL 3

15h45-16h05 : Richard Day, Queen’s University, Kingston
Autonomy and Indigeneity: How Can we Avoid the New Tragedies of the Commons?

16h05-16h25 : Andrew K. Thompson, Fordham University, New York
The Life and Death of Autonomy: How Politics Might Be Subverted Today

16h25-16h45 : Marcos Ancelovici, UQAM, Montréal
Lifestyle Insurrectionism and Social Insurrectionism: Autonomy, Insurrection, and the Invisible Committee

16h45-17h15 : DISCUSSION

17h15-17h45 : COMMENTAIRE de George Katsiaficas

17h45 : Mot de clôture

Advertisements